Droit d’auteur

Photographe Mariage et Portrait à Montpellier

Depuis que je me suis lancée dans ce métier, il y a 3 ans, mes photos sont bien souvent utilisées par mes clients et/ou leurs amis pour internet (Facebook, forums, blogs, etc…) Mais depuis quelques temps, je remarque une recrudescence de photos recadrées enlevant de ce fait le nom de l’auteur associé à la photo que je prend pourtant le temps de préparer dans chaque DVD livré. J’insère également, dans chaque colis que mes clients recoivent, un fichier « Droit d’auteur ». Malheureusement, cela ne suffit visiblement pas…

Il faut comprendre que nous sommes déclarés, nous avons un numéro de siret, nous ne faisons pas qu’appuyer sur un bouton et livrer nos photos à nos clients telles qu’elles sont sorties de nos boitiers (et quand bien même…). Nous vivons grâce à nos clichés, nous les retravaillons, pour vous livrer le meilleur de notre travail. Il s’agit là de notre gagne pain au même titre que votre salaire mensuel.

Mettez vous dans la peau d’un écrivain… Comment réagiriez vous si vous étiez l’auteur d’un livre et qu’avant l’édition et la mise en rayon en librairie, la maison d’édition supprimait tout simplement votre nom et que le livre paraissait sans aucun nom d’auteur? Cela n’arrive jamais… Et c’est bien normal ! Il en est de même pour la photographie.

De plus, il faut savoir que nous restons indéfiniment propriétaire de nos clichés, même si il s’agit des vôtres, de vos familles, de vos visages, et que nous vous vendons les droits de reproduction (impression des clichés, etc…). Par conséquent, recadrer une photo en enlevant le nom de son auteur, ou pire, retoucher vous même une photo et la publier sur la toile, participer à un concours en omettant également le droit d’auteur, tout ceci représente une atteinte à notre travail et à nos droits.

J’ai la chance d’avoir des clients qui me font un bouche à oreille extraordinaire, qui parlent de moi, me soutiennent et me suivent au quotidien, mais cela n’enlève en rien le fait qu’en tant que photographe,  nous avons des droits, la loi protège nos clichés et omettre cet important « détail » relève de la fraude.

Je sais que lorsque vous partagez une photo sans en mentionner l’auteur, vous ne pensez pas à mal… Mais je trouvais important de faire cette mise au point que pour tout un chacun sache quels sont ses droits et ses devoirs en la matière.

Pour info, la loi Française est très claire à ce sujet… Voici un petit texte qui vous aidera à comprendre que pour nous, photographes, le droit d’auteur est ESSENTIEL et qu’il ne s’agit pas d’une faveur que les gens nous font quand ils publient une de nos photos avec notre nom. C’est tout simplement un droit.

 

6 Commentez
Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

  • aurelie françois26 juin 2012 - 10 h 14 min

    Ce qui est fatiguant c’es de devoir faire un rappelle alors que c’est marquer dans le contrat . En tous cas super article merci.

  • Aurélie26 juin 2012 - 10 h 17 min

    Oui je pense que c’est bien de faire une mise au point de temps en temps! Les gens sont souvent profanes en la matière et leur faire une piqure de rappel ne fait pas de mal 😉 Ce n’est pas un loisir ou un service rendu mais bien un travail qui mérite d’être protégé!

  • MamanChat26 juin 2012 - 10 h 31 min

    Je comprends parfaitement !
    Pour ma part, le « problème » du copyright sur une photo est que je trouve que cela la gâche en quelques sortes.
    Je ne savais absolument pas à quoi ressemble le votre cependant, ni en quel format.
    Je pense que le recadrage vient de là, même si c’est « illégal ».

  • ♥Coccinelle♥26 juin 2012 - 10 h 36 min

    Je me permet de partager sur ma page ;o)

  • jeykey26 juin 2012 - 11 h 07 min

    Bonjour,
    Euh… puis-je partager cette page web svp ? Non je plaisante… Effectivement peu ou pas de photographes/clients (je suis un peu des 2) sont au courant de la façon dont cela fonctionne et moi le premier et non je n’avais pas lu précisément le contrat. Merci pour ces précisions.

  • Emilie White26 juin 2012 - 11 h 48 min

    C’est en effet dommage de devoir expliquer cela aux gens. Je tenais juste à clarifier un petit détail. La notion de copyright vient du système commonlaw des pays anglo-saxons (GB, US etc) et que le droit français parle du système de droit d’auteur. Même si les 2 systèmes ont aujourd’hui tendance à se rapprocher, le droit d’auteur offre beaucoup plus de protection à l’auteur en question. Il vaut donc mieux toujours parler de droit d’auteur. Aussi, en France, l’auteur (donc ici le photographe) reste titulaire de ses droits patrimoniaux pendant toute sa vie et 70 ans post mortem. Cette durée est variable d’un pays à l’autre (par exemple 50ans post mortem pour d’autres). Par contre, le droit moral de l’auteur est perpétuel (droit au nom par exemple, ou au respect de son oeuvre). Idem ici, c’est n’est pas le cas dans tous les pays.

    Voilà! désolée c’est mon côté conseil en propriété intellectuelle qui ressort!

Menu